Message du jour:    Réveiller les cœurs endormis Catégorie: Conversion Date: 25/06/2011
       

Samedi 25 juin 2011

 

Lecture du livre de la Genèse : 18, 1-15

 

Aux chênes de Mambré, le Seigneur apparut à Abraham, qui était assis à l'entrée de la tente. C'était l'heure la plus chaude du jour. Abraham leva les yeux, et il vit trois hommes qui se tenaient debout près de lui. Aussitôt, il courut à leur rencontre, se prosterna jusqu'à terre et dit: «Seigneur, si j'ai pu trouver grâce à tes yeux, ne passe pas sans t'arrêter près de ton serviteur. On va vous apporter un peu d'eau, vous vous laverez les pieds, et vous vous étendrez sous cet arbre. Je vais chercher du pain, et vous reprendrez des forces avant d'aller plus loin, puisque vous êtes passés près de votre serviteur ! » Ils répondirent : « C'est bien. Fais ce que tu as dit.» Abraham se hâta d'aller trouver Sara dans sa tente, et il lui dit : « Prends vite trois grandes mesures de farine, pétris la pâte et fais des galettes. » Puis Abraham courut au troupeau, il prit un veau gras et tendre, et le donna à un serviteur, qui se hâta de le préparer. Il prit du fromage blanc, du lait, le veau qu'on avait apprêté, et les déposa devant eux ; il se tenait debout près d'eux, sous l'arbre, pendant qu'ils mangeaient. Ils lui demandèrent : « Où est Sara, ta femme ? » Il répondit : « Elle est à l'intérieur de la tente. » Le voyageur reprit : « Je reviendrai chez toi dans un an, et à ce moment-là, Sara, ta femme, aura un fils. » Or, Sara écoutait par derrière, à l'entrée de la tente. (Abraham et Sara étaient très avancés en âge, et Sara était vraiment une vieille femme.) Elle se mit à rire silencieusement ; elle se disait : « J'ai pourtant passé l'âge de l'amour, et mon seigneur est un vieillard ! » Le Seigneur Dieu dit à Abraham : « Pourquoi Sara a-t-elle ri, en disant : 'Est-ce que vraiment j'aurais un enfant, vieille comme je suis ?' Y-a-t-il une merveille que le Seigneur ne puisse accomplir ? Au moment fixé, je reviendrai chez toi, et dans un an, Sara aura un fils. » Saisie de crainte, Sara se défendit en disant : « Je n'ai pas ri. » Mais le Seigneur répliqua : « Si, tu as ri. »

 

Copyright AELF - 1980 - 2006 - Tous droits reserves

 

Mon enfant,

 

          Le Seigneur apparait à Abraham sous l’apparence de trois hommes aux chênes de Mambré. Fidèle aux lois sacrées de l’hospitalité, Abraham accueille ces trois visiteurs en se prosternant humblement devant eux, en veillant à leur apporter un verre d’eau, à laver leurs pieds et à leur préparer un copieux repas. L’empressement joyeux avec lequel il reçoit ses invités venus du ciel, révèle l’état de son cœur, sa foi et son grand amour pour Dieu.

 

           Sara, quant à elle, ne montre pas le même empressement ni la même foi. Restant en retrait, elle écoute par derrière à l’entrée de la tente et rit silencieusement de la bonne nouvelle rapportée par ces Messagers. Le Seigneur n’est pas dupe, même si Sara est cachée, même si elle rit tout bas, Il la voit, Il sonde ses pensées les plus secrètes.

« Pourquoi Sara a-t-elle ri, en disant : 'Est-ce que vraiment j'aurais un enfant, vieille comme je suis ?' Y-a-t-il une merveille que le Seigneur ne puisse accomplir ?... »

Mais ce manque de foi et ce ricanement intérieur n’empêchera pas la promesse divine de s’accomplir. Abraham aura un fils selon ce qui a été annoncé :

« Au moment fixé, je reviendrai chez toi, et dans un an, Sara aura un fils. »

 

          En ce 25 juin 2011, des millions de croyants se réjouissent de fêter sur place ou de chez eux le 30ème anniversaire des apparitions de Medjugorje. Oui, depuis 30 ans, le ciel visite la terre, le ciel se manifeste par l’apparition de la Mère de Dieu pour appeler à la conversion, au jeûne, à la réconciliation, à la prière et à l’Eucharistie. Durant ces 30 années beaucoup ont su comme Abraham aussitôt reconnaitre en ces apparitions la Mère de Dieu et tout mettre en œuvre pour L’accueillir comme il se doit : en ouvrant leur cœur, en écoutant et en vivant Ses Messages, en Lui offrant le meilleur d’eux-mêmes.

Mais malheureusement aussi beaucoup ont préféré, comme Sara, rester en retrait, ricanant silencieusement des paroles annoncées. Comme pour Sara, le Seigneur n’est pas dupe, Il voit l’attitude des hommes, Il sonde les cœurs et connait le fond de la pensée de chacun

 Et comme dans le récit de la Genèse, cela n’empêchera pas le plan de Dieu d’aboutir, cela n’empêchera pas au Cœur Immaculé de Marie de triompher.

« A la fin, Mon cœur Immaculé triomphera… »

 

          Dans le Message (*) que Marie  a donné ce 25 juin pour le monde, la Mère de Dieu montre encore toute sa patience et sa miséricorde envers les ‘Sara’ de cette génération, ceux dont les cœurs sont encore endormis afin qu’ils se réveillent du sommeil de l’incrédulité.

Elle appelle chacun à se rapprocher encore plus de Son Cœur Immaculé. Si les hommes se rapprochent de Son Cœur Immaculé, cela signifie que le triomphe du Cœur Immaculé se rapproche aussi. Mais la Mère de Dieu aime tant ses enfants qu’Elle veut que tous soient sous son manteau, que tous soient sauvés. Une chose est sûre : Son Cœur Immaculé triomphera et c’est encore un temps de grâce pour permettre aux cœurs endormis de se réveiller.

Ne passons pas à coté de ce cadeau que Dieu fait au monde par ces apparitions exceptionnelles.

Que se serait-il passé si Abraham n’avait pas accueilli ces trois visiteurs, s’il n’avait pas cru en ces apparitions célestes, s’il n’avait pas cru à leur message ?...

La Mère de Dieu vient à nous pour accomplir un grand plan d’amour : ne passons pas à côté. Prions pour le réveil de ces cœurs endormis. N’attendons pas la fin des apparitions pour réagir, pour se convertir. C’est aujourd’hui qu’il faut agir.

Sachons rire non pas comme Sara mais éclater de joie à l’image d’Elisabeth quand elle a accueilli la Mère de Dieu dans sa maison.

Maintenant allez en paix, Je vous bénis.

              L’Esprit de Dieu

 

1.      « Nous avons en Dieu cette assurance que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, Il nous écoute. » 1Jn, 5, 14

2.      « Mon fils, quand tu es malade, ne te révolte pas mais prie le Seigneur et Il te guérira. » Si, 38, 9

3.      « Ce que le Seigneur a projeté, Il l’accomplit. » Jb, 23, 13

 

(*) Medjugorje, le 25 juin 2011

 

« Chers enfants,

 

Remerciez avec moi le Très-Haut pour ma présence parmi vous. Mon Cœur est joyeux en voyant l’amour et la joie de vivre mes messages. Vous êtes nombreux à avoir répondu mais j’attends et je recherche tous les cœurs endormis afin qu’ils se réveillent du sommeil de l’incrédulité.

 

Rapprochez-vous encore plus de mon Cœur Immaculé, petits enfants, afin que je puisse vous guider tous vers l’éternité.

Merci d’avoir répondu à mon appel. »

 

Un songe : reçu le 2 juin 2001

Depuis le 1er juin,  je louais le Seigneur pour les merveilles reçues dans ma vie, pour toutes les épreuves aussi et pour toutes les grâces reçues grâce aux apparitions de Medjugorje.  Je reçois alors un songe :

 

        Un mail circulait qui s’intitulait : ‘Kingsberg’. Je demande à une amie ce que cela signifie et elle me dit que c’est l’équivalent de l’Alléluia, que ce mail annonçait une ‘saison’ exceptionnelle, un temps d’abondance dont il faudra ‘profiter’, faire ses ‘provisions’ car après viendra un temps de détresse tel qu’on n’en aura jamais connu.

Il faudra s’en ‘nourrir’ en suffisance pour se remplir de force.

Si au premier abord je pense à l’abondance matérielle (récoltes, nourriture, eau…) en méditant le songe, je comprends qu’il s’agit de grâces spirituelles abondantes (les fruits de Medj ?)dont il faudra faire ses réserves pour traverser le temps de détresse annoncé.

Cela m’a tout de suite fait penser :

-au prophète Elie qui est nourri par l’ange à deux reprises pour prendre des forces avant sa traversée du désert.

-aux vierges sensées qui ont prévu assez d’huile dans leur lampe et qui, au moment où l’Epoux est là, peuvent entrer avec Lui dans le royaume.